4 conseils pour améliorer l’accessibilité de votre maison

Publié le : 24 mai 20234 mins de lecture

Vous cherchez à rendre votre maison plus accessible en raison d’une blessure, du vieillissement ou d’un proche qui a besoin d’aide ? Vous n’êtes pas seul car il y a des moments dans la vie où de nombreuses personnes ont besoin d’un peu d’aide pour soit se déplacer dans la maison, soit entrer ou sortir de certains endroits de la maison.

Dans ce cas, nous allons examiner certaines zones de la maison qui peuvent être rendues accessibles aux personnes handicapées ou pour faciliter la vie des personnes âgées (même en utilisant des dispositifs de mobilité spécifiques). Même si l’on se demande s’il faut ou non mettre en place certaines de ces caractéristiques, il est bon de commencer à y penser car les jours pourraient venir où leur besoin sera pleinement utilisé.

Voici les domaines d’accessibilité à prendre en compte :

1. L’entrée de la maison

Cela peut paraître évident pour certains, mais l’une des premières zones à examiner pour l’accessibilité est l’entrée de la maison. Qu’il s’agisse du porche d’entrée ou de l’entrée venant du garage, des fauteuils roulants peuvent être nécessaires pour y accéder. Si c’est le cas, une rampe doit être construite en plus ou en remplacement des escaliers. La longueur et la largeur de la rampe doivent être suffisantes, de même que les mains courantes, afin de garantir un voyage en toute sécurité. Renseignez-vous sur les rampes d’accès et les dimensions minimum pour les fauteuils roulants.

2. Sanitaires

Lorsque l’on considère la baignoire et les dimensions de la douche de la maison, il convient d’envisager d’améliorer l’accessibilité des zones de bain. Qu’il s’agisse d’équipement d’assistance pour le bain ou de poignées pour monter et descendre des toilettes, ces dispositifs peuvent être d’une grande aide pour éviter les glissades et les chutes dans la salle de bains.

3. Options de revêtement de sol

Si vous envisagez de vous déplacer dans une maison en fauteuil roulant, la moquette n’est pas toujours la meilleure solution. Un sol dur comme le bois dur, le sol stratifié ou le nylon devrait être utilisé pour une mobilité maximale lorsque vous êtes sur roues. En outre, il est essentiel de maintenir les seuils de porte bas et au ras du sol et d’éviter les différents types de pièces de transition afin de réduire le nombre de bosses et d’éviter les ecchymoses dues à une chute du fauteuil roulant lors de la navigation dans la maison.

4. Options de hauteur

Tout autour de la maison, il y aura des options pour abaisser la hauteur des zones afin d’assurer l’accessibilité depuis une position debout ou assise. Par exemple, des plans de travail plus bas dans la cuisine ou des meubles plus bas dans les salles de bains peuvent permettre aux personnes en fauteuil roulant d’atteindre n’importe quoi sur les comptoirs sans avoir à se lever de leur chaise ou à demander à quelqu’un d’autre de les atteindre pour elles. Les prises de courant, les éviers et les toilettes peuvent également être abaissés (ou surélevés si nécessaire) pour que les personnes ayant des besoins de mobilité puissent atteindre n’importe quelle zone de la maison. Tenez compte de ces options de hauteur pour rendre votre maison plus accessible à tous.

 

 

Bien que très peu de personnes prévoient d’avoir un jour besoin d’aide pour leur mobilité à la maison, la réalité est qu’en vieillissant, nous pouvons avoir besoin d’options pour nous aider et nous permettre d’accéder à toutes les zones de la maison.

L’utilisation de ces conseils pour l’accessibilité à domicile peut être utile pour servir certains membres de la famille qui ont des besoins et même vous-même un jour, car vous pouvez entrer dans une période où le besoin d’options se fait sentir.

Plan du site